Fermeture estivale du 30 juillet au 23 août inclus
A très vite pour de nouveaux voyages gourmands !

Un dessert oriental

@ Elle - 24 Juillet 2015

A Rabat, tout le monde connaît Maymana, la pâtisserie fondée par Naima Berrada.

Depuis trente ans, celle-ci favorise l’émancipation des Marocaines en valorisant leur savoir-faire. A Toulouse, c’est Lamia, sa fille, qui assure la relève. Dans sa boutique, on se régale de spécialités marocaines raffinées et de petits gâteaux secs.

Nos chouchous ? Les cornes de gazelle de Tétouan et les lunes à la confiture d’orange (5,30 € le cornet dégustation de 8 pièces).

Maymana, nouvelle pâtisserie fine marocaine

@ Marie Claire - 6 Mars 2014

Cette nouvelle pâtisserie fine marocaine affole déjà le petit monde des gourmets toulousains grâce à des pâtisseries artisanales ciselées avec un art consommé de la gourmandise.

Créée à Rabat en 1985 par Naïma Berrada, pour allier son amour de la gastronomie marocaine et offrir aux femmes l'autonomie en valorisant leur savoir-faire, Maymana y est une institution.

Histoire de famille, affaire de femmes : c'est sa fille, Lamia, qui a importé Maymana à Toulouse. De la corne de gazelle à la Lune à l'orange - notre coup de cœur - tout est issu du meilleur du terroir marocain. Authenticité, finesse et plaisir...

Pâtisseries de haute-couture marocaine

@ La Dépêche du Midi - 25 Décembre 2013

La boutique moitié brique, moitié bois est joliment illuminée et sait rester discrète. Ouverte le 30 novembre, à l’angle du boulevard de Strasbourg et de la rue d’Austerlitz, impossible de penser que cette pâtisserie propose des douceurs orientales et des produits d’épicerie fine.

Car dans la boutique Maymana, pas de cascades de gâteaux dégoulinants de sucre ou de miel, aux couleurs pistache, roses et blancs mais des pâtisseries sur mesure, déclinées en bijoux gourmands.

Maymana, nouvelle pâtisserie fine marocaine

@ Le Petit Tou - 2014/2015

Je m’avançais vers Maymana, le “Petit Eden” des pâtisseries marocaines. L’erreur était impossible, j’y étais, et je comptais y rester, ici, entre des produits entièrement frais et une farandole de douceurs : toute saveur traditionnelle marocaine y est finement revisitée.

L’accueil est on ne peut plus chaleureux, et les sourires et bras ouverts invitent à céder à la gourmandise. Le plaisir n’est pas seulement celui d’offrir, aux autres ou à soi-même, mais aussi de laisser par exemple l’organisation de la réception de conférences professionnelles ou de son mariage entre les mains spécialistes de Maymana.